Edition 2011

3ème Congrès Professionnel des Acteurs de la Création et Transmission d’Entreprise 

Les 28 et 29 mars 2011, le Languedoc-Roussillon a accueilli, pour la troisième année consécutive, Pro’créa, le seul congrès professionnel de France à destination des structures spécialisées dans l’accompagnement des porteurs de projets et des jeunes entreprises.
Créé à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région et de la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat, ce congrès a pour ambition de permettre aux professionnels de la création-reprise de se rencontrer, d’échanger sur leurs pratiques et de faire progresser leurs méthodes d’intervention. Mixant la présentation d’expériences éprouvées (en France et à l’étranger), les apports théoriques issus de la recherche universitaire et les témoignages d’opérateurs ou d’experts, cette édition de Pro’créa a eu pour thème : 

« Repérage et accompagnement des projets à potentiel »

Aujourd’hui, le créateur d’entreprise n’est pas nécessairement un entrepreneur, encore moins un développeur. Pour tenter d’identifier les projets à fort potentiel, les opérateurs d’accompagnement, leurs financeurs et les pouvoirs publics s’intéressent à la typologie des créateurs d’entreprises comme à celle de leurs projets.
En effet, parmi les centaines de milliers d’entreprises créées chaque année, il semble cohérent de soutenir, de façon spécifique, celles qui présentent un potentiel de développement, de création de richesse et d’emplois. Mais l’exercice de détection est d’autant plus difficile que le potentiel d’un projet n’est assimilable ni à un statut, ni à un régime, ni même à un secteur d’activité. Si parier sur le potentiel de développement d’un projet est courant dans l’accompagnement des start-up, cela l’est moins pour les autres opérateurs.

Comment repère-t-on les projets à potentiel ? Faut-il les accompagner différemment ? Dispose-t-on des outils, des compétences nécessaires ? Pro’créa, a essayé de répondre à l’ensemble de ces questions. 

6 ateliers se sont succédé sur 3 demi-journées : 

. Lundi 28 mars 2011 

Ouverture par les partenaires 

Atelier 1 : Projets à potentiel : comment les définir, comment les repérer ?
Chaque structure ou réseau possède sa définition du potentiel, peut-on en extraire des critères communs ? Existe-t-il des outils pour repérer les projets à potentiel ? Le potentiel est souvent synonyme d’innovation, peut-on transférer les outils utilisés pour le repérage des projets technologiques aux autres types de projets ? 

Vidéo d'introduction :



Intervenants :
- Fatima BELLAREDJ, ALTER’ INCUB 
- Catherine ELIE, Institut Supérieur des Métiers 
- Jean-Christophe GODEST, Nord France Innovation Développement 
- Frédéric PLANCHE, Banque Populaire du Sud 
- Philippe RAJOSEFA, SYNERSUD 

Atelier 2 : Quels hommes pour quels projets ?
Qu’est-ce qui caractérise le potentiel humain du porteur de projet et de l’équipe ? Quels sont les outils à la disposition des opérateurs d’accompagnement pour optimiser le potentiel humain ? Comment passe-t-on d’un projet individuel à un projet collectif ? 

Vidéo d'introduction :


Intervenants : 
- Xavier BOUSSOIS, Société SAB International 
- Jean-Marie ESTEVE, Entreprise Solatrag 
- Serge PINATEL, Association ADECOACH 
- Jean SAUTTREAU, Association LEADER 

. Mardi 29 mars 2011 

Atelier 3 : Quels outils pour quels marchés ? 
Le potentiel d’un projet est souvent lié au marché sur lequel il se positionne, comment accompagner le repérage et l’identification du potentiel d’un marché ? Comment aider un porteur de projet à se développer sur un marché repéré à potentiel ? 

Vidéo d'introduction :

 

Intervenants : 
- Béatrice COQUEREAU, Ordre national des Experts-Comptables 
- Jean DAUNIS, Entreprise MOBIL ECO 
- Claude HUGONNET, ADETEM 
- Emmanuel KASPERSKI, REPLIC
- Chantal NERI, Transfert LR 
- Catherine POMMIER, BIC Montpellier Aglo 
- Denise SAINT-GEORGES, Omnya 

Atelier 4 : Quels financements pour quels projets ? 
Quelles sont les problématiques spécifiques du financement des projets à potentiel ? Les outils d’intervention en fonds propres existants sont-ils adaptés ? Trouve-t-on des solutions de financement pour chaque cas ? Faut-il inventer de nouveaux outils ? 

Vidéo d'introduction :



Intervenants : 
- Camille BRODHAG, FONDELIA 
- Eric FERRIERES, SAFTE 
- Laure LENZOTTI, CREALIA 
- Patricia REEB, Région Languedoc-Roussillon 
- Vincent TURRIES, MELIES 
- Elisabeth VIOLA, Caisse des Dépôts 

Atelier 5 : Quels partenariats pour quel développement ? 
Un projet à potentiel s’inscrit au cœur d’une dynamique collective, entre réseaux, grappes, filières…, toutes les démarches collectives sont elles valables pour tous les projets ? La mise en réseau est un facteur d’accélération de l’émergence du potentiel, comment aider le chef d’entreprise à s’inscrire dans une dynamique collective ? 

Vidéo d'introduction :

 

Intervenants :
- Dominique ANDREANI, International Development 
- Serge BOURASSA, Centre d’Entreprises et d’Innovation de Montréal 
- Anne DEVAILLY, Réseau LR 
- Michel DUPOIZAT, CCIR Rhône-Alpes 
- Nadège HODOR, Entreprise Naho Cosmetics 
- Fabrice LEROY, DGCIS 
- Fabrice SALEMI, Région Languedoc-Roussillon 

Atelier 6 : Projets à potentiel : comment les accompagner ? 
Peut-on et doit-on structurer une offre d’accompagnement spécifique pour les projets à potentiel ? Quelles doivent être les compétences particulières à mobiliser pour ce type de projets ? 

Vidéo d'introduction :



Synthèse des travaux du congrès. - « Grand témoin » : Mohamed BAYAD, Université NANCY 2 

Téléchargez les actes du congrès.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire